POURQUOI RÉALISER UN DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE OU DPE ?

Les résultats du DPE sont résumés sous forme de deux étiquettes : l'une indique le niveau de consommation d'énergie primaire (chauffage, eau chaude et refroidissement), l'autre le niveau d'émissions de GES. Le rapport doit également préconiser les travaux à réaliser en priorité (isolation, fenêtres, équipements, régulation…) pour améliorer le confort et la performance énergétique du logement.

Rechercher

Les résultats du DPE sont résumés sous forme de deux étiquettes : l'une indique le niveau de consommation d'énergie primaire (chauffage, eau chaude et refroidissement), l'autre le niveau d'émissions de GES. Le rapport doit également préconiser les travaux à réaliser en priorité (isolation, fenêtres, équipements, régulation...) pour améliorer le confort et la performance énergétique du logement.

Si vous avez l'intention de vendre ou de mettre en location un logement, un DPE, réalisé à vos frais, doit obligatoirement être annexé à la promesse de vente ou au bail de location. Lors d'une construction neuve, c'est au promoteur de fournir le DPE (valable 10 ans). Depuis le 1er janvier 2011, toute annonce immobilière (vente ou location d'un logement) doit mentionner la classe énergétique du DPE. En dehors de ces cas obligatoires, vous pouvez réaliser un DPE pour connaître l'état énergétique de votre logement et bénéficier alors d'un crédit d'impôt de 32% pour d'éventuels travaux.

Le diagnostiqueur doit être indépendant* et ses compétences certifiées**. Renseignez-vous auprès de votre " Espace Info Energie " (n° Azur 0810 060 050) ou de votre agence départementale pour l'information sur le logement - ADIL (www.anil.org)

Les tarifs n'étant pas réglementés, il est recommandé de demander plusieurs devis ; en moyenne, un DPE coûte entre 100 et 250 € pour un logement. Le DPE n'est pas une garantie du niveau de consommation énergétique du logement ; il n'a qu'une valeur informative : l'acquéreur ou le locataire ne peut s'en prévaloir vis à vis du propriétaire.

Depuis le 1er janvier 2012, un DPE ou un audit énergétique doit également être réalisé, dans un délai de cinq ans, sur les parties communes des immeubles en copropriété équipés d'une installation de chauffage ou de climatisation collective.

 

Le DPE est interprété et affiché, de manière pédagogique, sur des échelles de référence allant de A (économe en énergie, faible émission de GES) à G (énergivore, forte émission de GES). Sur l'étiquette " énergie ", la consommation d'énergie est indiquée à la fois en kWh par m² par an et en euros. Sur l'étiquette " climat ", l'émission de GES est exprimée en kg équivalent CO2 par m² par an.