L’économie circulaire

Le point de vue de Bertrand Delcambre, président de l’Association QUALITEL.

En août 2015, le concept d'économie circulaire a officiellement fait son entrée dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Ce texte officiel fait de l’économie circulaire un objectif national, avec une feuille de route prévue pour mars 2018. Dans ce contexte, QUALITEL a la conviction que le secteur du bâtiment et en particulier du logement, en agissant sur sa consommation d’énergie et de matières premières, ou encore sur ses déchets générés, a un rôle important à jouer.

Une nécessaire réduction des impacts environnementaux du bâtiment

Le modèle traditionnel de développement linéaire « produire, consommer, jeter » a progressivement montré ses limites face aux défis environnementaux qui se sont intensifiés dès les années 2000 : optimisation de l’utilisation des ressources naturelles limitées par rapport aux besoins, traitement des nombreux déchets produits, réduction des émissions de gaz à effet de serre… Au-delà de limiter ces impacts environnementaux, une approche plus ambitieuse et plus globale s’impose : le concept d’économie circulaire concrétise ainsi l’objectif de passer d’un modèle de réduction d’impact à un modèle de création de valeur, positive sur le plan social, économique et environnemental. Concevoir et mettre en œuvre une économie circulaire pour le secteur du bâtiment est une étape essentielle dans l’atteinte des objectifs nationaux.

L’économie circulaire au service des bâtiments durables

La mise en œuvre d’une économie circulaire représente un changement profond pour l’ensemble des acteurs et nécessite de progresser sur des domaines variés comme l’approvisionnement durable et la mutualisation des ressources, la consommation responsable, l’économie de la fonctionnalité (privilégier l’usage plutôt que la possession) ou encore la prévention, le recyclage et le réemploi des déchets.

Pour QUALITEL, l’adoption d’un modèle circulaire représente un enjeu prometteur pour le secteur du logement, permettant d’économiser les ressources et d’être porteur d’activités et de nouveaux services au niveau des territoires. La certification participe à cette évolution en permettant d’avoir une approche transversale pour viser des bâtiments durables. QUALITEL accompagne concrètement cette démarche d’économie circulaire avec la mise en place, à partir de février 2018, d’un profil « économie circulaire » adossé à la certification NF Habitat HQE. Avec la création de ce profil, inscrit dans le nouveau cadre de définition de l’Economie circulaire dans la construction de l’Alliance HQE-GBC, QUALITEL confirme son implication dans la réduction des impacts environnementaux du bâtiment et s’engage fortement dans ce changement de paradigme.

Bertrand Delcambre, président de l’Association QUALITEL