Pascal Nayme et Sébastien Nguyen, Loire Habitat

Loire Habitat, Office Public de l’Habitat du département de la Loire, est présent dans 140 communes avec au total plus de 11 000 logements familiaux et 24 structures d’accueil spécifiques. L’OPH est un acteur engagé NF Habitat HQE™ en maturité 2 depuis le 6 avril et revient ici sur les raisons de son engagement.

Pouvez-vous nous présenter le rôle et les missions de Loire Habitat ?

Loire Habitat, bailleur social créé en 1914, est l’Office Public de l’Habitat du département de la Loire. En 2015, l’OPH est présent dans 140 communes, avec au total plus de 11 000 logements familiaux et 24 structures d’accueil spécifiques (hébergement pour personnes âgées, handicapées, foyers pour migrants et pour jeunes travailleurs).

Notre mission est de fournir un logement et un service de qualité au travers de différentes activités : loger, construire, gérer, vendre et aménager. L’objectif est la satisfaction de nos clients, en proposant des logements de qualité grâce à l’attention portée aux services de proximité, au confort et au bien vivre ensemble.

Quelle définition donnez-vous à un « habitat de qualité » ?

Un habitat de qualité doit avant tout correspondre à une demande et à des besoins exprimés, par les locataires d’une part, mais aussi par nos interlocuteurs locaux : nos agences sur le terrain et nos partenaires institutionnels (communes, Etat), avec qui est validée la décision de réaliser un programme sur un territoire.

Pour nous, un habitat de qualité repose sur différents critères :

  • Le territoire tout d’abord
  • Le type de logement (qu’il soit collectif, individuel, selon une demande et des besoins locaux) et son environnement, avec les commerces, services, transports…
  • Enfin, le « produit » logement qui doit assurer un confort de vie : conforts acoustique et thermique, charges limitées, qualité de l’air… Ces thèmes font désormais partie du vocabulaire des locataires.

Avez-vous constaté l’émergence de nouvelles attentes de la part des occupants ces dernières années ?

Aujourd’hui, les locataires sont mieux informés et donc plus exigeants. Nous sommes à l’écoute de leurs attentes, que ce soit au moment de la livraison des logements ou en menant des enquêtes auprès d’eux.

Au-delà de la qualité technique, nous constatons que les occupants sont en recherche de qualité d’usage sur des éléments concrets : en ce qui concerne l’accessibilité par exemple ou bien un espace extérieur, balcon, jardin, pour tout le monde. Ainsi, en réhabilitation, nous créons des balcons sur de nombreux programmes. Nous relançons aussi des démarches de jardins partagés, initiées il y a plusieurs années et qui bénéficient aujourd’hui d’un regain d’intérêt et redeviennent des éléments créateurs de lien dans les résidences.

Vous venez de vous engager dans la certification NF Habitat HQE pour la construction de logement. Pourquoi ce choix ?

Ce choix correspond à une évolution logique de notre engagement. Auparavant, Loire habitat faisait certifier ses opérations projet par projet, puis en engageant l’ensemble de la production neuve avec la signature en 2010 d’un accord-cadre pour la certification Qualitel. Les retours positifs sur la qualité et la performance de nos programmes nous a conduit à franchir une nouvelle étape. La présentation par CERQUAL Qualitel Certification de NF Habitat a été l’occasion de faire le point sur notre partenariat, mais aussi d’aller plus loin dans la démarche et sur la qualité de nos programmes. S’engager dans NF habitat représente pour nous une montée en compétences : pour nos équipes en interne ainsi qu’avec nos partenaires.

Le passage en NF Habitat HQE™ s’est appuyé sur cette expérience et correspond à un niveau d’exigence plus élevé. Parallèlement, Loire habitat a initié depuis plusieurs années une démarche de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE), qui s’est concrétisée en décembre 2015 avec l’évaluation AFAC 26000 par l’Afnor, avec un niveau 3 « confirmé » sur 4. Pour nous, cela représente une démarche globale. A titre indicatif, seules 78 entreprises françaises se situent à ce niveau.

Loire Habitat est un acteur engagé NF Habitat HQE™ en maturité 2 depuis le 6 avril. Dans un premier temps, il s’agit de vérifier le système de management pour valider l’éligibilité à la maturité 2. Pour cela, Loire Habitat s’est appuyé sur sa démarche qualité et RSE. Pour la partie technique, NF Habitat comporte des spécificités que nous devons intégrer.

La rubrique « Chantier à faibles nuisances » nous importe particulièrement. Ainsi, certains de nos programmes sont engagés avec « Construire propre », un label mis en place par la Fédération du Bâtiment Rhône en Rhône-Alpes et qui s’intéresse à la propreté et à la sécurité des chantiers.

Qu’attendez-vous concrètement de la certification NF Habitat ?

Nous en attendons à la fois une amélioration de la qualité de nos projets et une montée en compétence de nos équipes. Le fait de réexaminer notre système de management, en intégrant de nouvelles exigences, nous a permis de structurer et de renforcer notre démarche qualité, d’affirmer ce que nous mettons en œuvre.

NF Habitat nous permet de bénéficier d’un cadre, de cibles claires et précises, d’une base documentaires, d’outils… qui nous accompagnent pour nous structurer, dans le but d’atteindre une qualité d’usage et de confort pour nos logements. Elle apporte une plus-value, en termes opérationnel, sur le suivi des projets.

Nous la mettons en avant auprès de nos locataires car elle représente un plus et repose sur une marque connue. Pour Loire habitat, il s’agit d’offrir des produits et services de qualité, de mener une réflexion globale en lien avec les partenaires locaux et avec la demande exprimée par les demandeurs. Il est essentiel de pouvoir se différencier et la certification permet de valoriser la qualité de nos programmes.