Qualité de l’air intérieur : un nouveau référentiel à disposition des professionnels

Pour accompagner les maîtres d’ouvrage dans la prise en compte de la qualité de l’air intérieur (QAI) dans leurs opérations de construction ou de rénovation, QUALITEL propose désormais, en complément de la certification NF Habitat - NF Habitat HQE, une démarche de management de la qualité de l’air intérieur.

Mesurer la QAI pour répondre aux enjeux sanitaires du bâtiment

Il existe aujourd’hui une réelle prise de conscience sur l’importance des enjeux sanitaires et économiques liés à la qualité de l’air intérieur. En effet, nous passons en moyenne près de 90 % de notre temps dans des environnements clos, principalement notre logement. Or l’air intérieur est en réalité bien plus pollué que l’air extérieur. Divers polluants (provenant des produits de construction, du mobilier, des produits ménagers, de la cuisson des aliments ou encore du chauffage…) sont présents dans l’air et peuvent avoir un impact plus ou moins important sur la santé des occupants.

Trois éléments sont à prendre en compte absolument pour limiter la présence de polluants dans l’air intérieur :

  • Les produits utilisés (peintures, colles, revêtements…),
  • Le système de ventilation, qui permet d’assurer un bon renouvellement d’air,
  • La réalisation des travaux de chantier (la qualité de la mise en œuvre).

La qualité de l’air intérieur est donc à appréhender à chaque étape du cycle de vie du bâtiment, dans le cadre d’une démarche globale, associant tous les intervenants tout au long du projet. Le maître d’ouvrage a ainsi un rôle important à jouer pour viser un air de qualité à la livraison des logements.

CERQUAL Qualitel Certification, au service de la qualité globale de l’habitat

Le Groupe QUALITEL, à travers sa filiale CERQUAL Qualitel Certification, délivre NF Habitat - NF Habitat HQE, la seule certification multicritère qui tient compte de l’ensemble des aspects de qualité de l’habitat. Elle s’applique aux projets de construction, de rénovation et d’exploitation de logements collectifs et individuels.

Son référentiel impose aux promoteurs, bailleurs, constructeurs de maisons individuelles, syndics et autres acteurs qui s’engagent dans cette certification, des exigences dans tous les domaines qui font la qualité de l’habitat : acoustique, thermique, qualité de l’air, confort visuel, sécurité… Cette qualité ne peut être pérenne que si elle est suivie et maitrisée à toutes les étapes du cycle de vie du bâtiment et par tous les intervenants : promoteur/bailleurs, constructeurs, habitants. 

Pourquoi un système de management de la qualité de l’air intérieur ?

Source d’inquiétude grandissante pour les Français, défi majeur de santé publique, la qualité de l’air intérieur doit être prise en compte par les acteurs du bâtiment. C’est pour cette raison que CERQUAL Qualitel Certification a élaboré un référentiel expérimental de management de qualité de l’air intérieur. Ce référentiel vise à permettre aux acteurs de maîtriser la qualité de l’air intérieur des logements, en appliquant une méthode globale de prise en compte des enjeux QAI à chaque phase d’un projet.

Pour construire le référentiel, le groupe s’est appuyé sur :

  • Son expertise de 45 ans dans la qualité de l’habitat,
  • Sur les nombreux programmes de recherche sur la qualité de l’air intérieur : sur la ventilation, les émissions de COV, l’amiante, la prédiction de la QAI en conception…
  • Et sur le guide pratique « Mesurer la Qualité de l’Air Intérieur des bâtiments neufs et rénovés » de l’Alliance HQE -GBC dont CERQUAL est membre.

Des exigences de management et de moyens contrôlées

Le système proposé par CERQUAL présente des règles de bonnes pratiques à appliquer, de la conception jusqu’à la livraison, par les différents intervenants du projet afin d’assurer une bonne qualité de l’air intérieur. La qualité de cette démarche est contrôlée lors d’une dernière étape de mesures de qualité de l’air à réception dans les logements.

Du point de vue du management, l’étape déterminante pour atteindre une bonne qualité de l’air concerne la « réalisation des opérations ». En effet, chaque phase de réalisation a une influence sur la qualité sanitaire ultérieure du logement : analyse de site, choix de conception, exécution et suivi du chantier et enfin réception et vérification de l’ouvrage.

Les rôles et responsabilités de chaque intervenant sur le projet, la communication ou l’organisation, font partie intégrante de la démarche.

Associé à ces exigences de management, le référentiel demande aussi la mise en place d’exigences de moyens, correspondant aux niveaux les plus exigeants de la rubrique « Qualité de l’air » de la certification NF Habitat HQE.

Un référentiel testé pour proposer aux acteurs un cadre opérationnel

Afin de proposer un référentiel adapté à la réalité du terrain, le référentiel de management de la qualité de l’air intérieur a été expérimenté sur l’ensemble des opérations du promoteur Nexity Paris Val de Seine. Des mesures de qualité de l’air ont été effectuées dans des logements livrés. Ces mesures ont été réalisées par QIOS (filiale du groupe QUALITEL) en conformité avec le protocole « HQE Performance » établi par l’Alliance HQE-GBC. 

Ainsi ce référentiel offre un cadre, une méthode aux maitres d’ouvrage qui souhaitent faire de la QAI un enjeu majeur dans la réalisation de leurs opérations. Ils doivent pour cela être engagés dans une démarche de certification et respecter les exigences du référentiel NF Habitat. In fine, l’objectif de cette démarche est de contribuer à améliorer la qualité de vie des occupants, en leur offrant un environnement intérieur sain à la livraison de leur logement.

Avec ce dispositif, un maitre d’ouvrage peut s’engager à respecter les exigences de ce système de management de la qualité de l’air intérieur (SMQAI) sur l’ensemble de ses opérations ou bien sur une seule opération (MQAI).