QualiBIM : un référentiel d’exigences compatibles avec le BIM

Le Groupe QUALITEL, dans le cadre de son projet QualiBIM, opère un travail de fond et de forme sur les exigences contenues dans le référentiel de la certification NF Habitat - NF Habitat HQE pour les rendre compatibles avec les méthodes et les outils du BIM.

Mettre en place une démarche BIM dans une entreprise est une initiative souvent qualifiée de vertueuse, car elle amène à prendre du recul et parfois même à repenser les pratiques existantes. Le projet QualiBIM a naturellement amené CERQUAL Qualitel Certification à étudier son référentiel de certification NF Habitat - NF Habitat HQE au regard de ce nouveau modèle.

Une compréhension unique et non ambigüe

La langue française autorise l’utilisation d’une large palette de termes, synonymes, jargons, tournures de phrases, etc. Pour la rédaction d’exigences dans un référentiel de certification, cette diversité devient vite une difficulté. En effet, ce référentiel doit être compris de la même façon par tous les lecteurs sans ambiguïté et sans possibilités d’interprétation.

Ainsi, CERQUAL Qualitel Certification a dans un premier temps travaillé à la reformulation de son référentiel pour rendre chacune de ses exigences compréhensible par tous les intervenants du processus de certification.

Afin de s’assurer que la nouvelle formulation d’une exigence permet une compréhension facilitée sans en modifier le fond, l’ensemble des exigences du référentiel ainsi reformulées sont présentées et validées par des groupes de travail réunissant des représentants de la maitrise d’ouvrage et de la maitrise d’œuvre.

Un vocabulaire accessible, harmonisé et défini

La compréhension d’une exigence (issue du référentiel NF Habitat) n’implique pas seulement une syntaxe et un schéma grammatical simples. Le sens donné à chacun des termes utilisés doit être le même pour tous les lecteurs. Pour s’en assurer, il est donc nécessaire de travailler collectivement à l’harmonisation des termes afin d’éviter, par exemple, l’utilisation de synonymes issus de jargons métiers différents. Les termes retenus sont structurés dans un « dictionnaire de données », qui sert de référence pour la rédaction et la compréhension du contenu des exigences.

Le travail a consisté ensuite à définir clairement chacun des termes du « dictionnaire QualiBIM ». Ces définitions permettront de conserver sur la durée un sens unique à chaque terme référencé, sans remise en question à chaque utilisation.

Enfin, le dictionnaire est également un outil qui permet l’exploitation des données contenues dans les maquettes numériques renseignées, transmises pour évaluation. En effet, la structuration du dictionnaire QualiBIM permet de mettre en correspondance les termes utilisés dans le référentiel de certification avec la sémantique utilisée dans les différents modèles de données, notamment l’IFC, ainsi qu’avec les systèmes de classification les plus répandus. De la sorte, le contenu des maquettes numériques pourra être automatiquement interprété au regard du contenu de nos exigences.

Illustration du contenu du dictionnaire QualiBIM

Mode de preuve BIM

Le référentiel de certification NF Habitat - NF Habitat HQE a également été enrichi de contenus spécifiques au BIM et à la vérification de maquettes numériques au format IFC. Ces informations, appelées « mode de preuve BIM », en référence aux modes de preuve traditionnels existants, permettent de déterminer quelles informations, existantes dans un modèle IFC, permettent de vérifier la conformité d’une exigence.

Afin de confirmer le réalisme de ces travaux vis-à-vis des possibilités du modèle IFC (version 2X3 et 4), des capacités actuelles des logiciels de modélisation, mais également des pratiques et du niveau de maturité des acteurs, chaque mode de preuve a été analysé par un groupe d’experts spécialistes des logiciels Archicad, Revit, Allplan et du modèle IFC.

Une fois validées, ces informations permettent d’informer l’utilisateur sur la façon dont il peut modéliser ou renseigner sa maquette numérique pour répondre aux exigences de la certification, notamment via l’Application QualiBIM. Elles servent également à la rédaction de règles informatiques qui permettront une vérification automatique ou semi-automatique des exigences.

Exemple de vérification automatique d’un modèle


CAS DE LA RÉGLEMENTATION ET DES EXIGENCES PROGRAMMATIQUES

Le Groupe QUALITEL participe au projet « Numérisation des règles » du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB) sur la partie règles d’accessibilités. Ces travaux permettront de démontrer la faisabilité de la vérification automatique des exigences règlementaires sur la base de maquettes numériques au format IFC. Parmi les conclusions de la phase 1 de ce projet, il est recommandé, comme pour les travaux réalisés sur le référentiel de la certification NF Habitat - NF Habitat HQE, de réécrire les textes règlementaires. Sans cela, il ne sera pas possible de formaliser des règles pour les parties de la réglementation exprimées sous une forme soumise à interprétation (Exemple de l’accessibilité : « Les circulations intérieures horizontales doivent être accessibles et sans danger pour les personnes handicapées. »).

De la même façon, lors de sa participation au projet Atelier BIM Virtuel du PTNB, le Groupe QUALITEL a également pu observer que la rédaction des exigences programmatiques rédigées par la maîtrise d’ouvrage en début de projet devait respecter une méthodologie de rédaction assurant une compréhension unique et non-ambiguë des objectifs d’une opération. Sans cela, il n’est pas possible de les vérifier automatiquement.