Fonds de dotation QUALITEL : un partenariat avec Les Petites Pierres

Le Fonds de dotation QUALITEL a signé le 21 novembre dernier un partenariat avec Les Petites Pierres, principale plateforme de financement participatif (crowdfunding) dédiée à la lutte contre le mal-logement en France.

Un partenariat pour financer encore plus de projets solidaires avec le grand public

Rattachée à la Fondation d’entreprise Somfy, Les Petites Pierres mobilise le numérique et la puissance du crowdfunding pour initier un élan de générosité ouvert à tous dans le domaine de l'habitat. La spécificité de cette démarche est de pouvoir lever à grande échelle une multitude de petites sommes. Le principe de l’abondement permettra au Fonds de dotation QUALITEL de doubler chaque don versé par les particuliers.

Le Fonds de dotation a initié ce partenariat afin de faire appel à la générosité du grand public pour financer avec Les Petites Pierres des initiatives solidaires en faveur de l’habitat.  Par ce partenariat, QUALITEL illustre son engagement en faveur à la fois du numérique comme outil pour améliorer la qualité du logement et d’un mécénat novateur tourné vers les nouvelles pratiques.

Par ailleurs, Les Petites Pierres propose aux porteurs de projet un accompagnement gratuit pour réussir dans les meilleures conditions leur levée de fonds : définition de l’objectif à atteindre, stratégie de communication, interpeller les réseaux… Depuis sa création en 2012, ce sont 132 projets qui ont pu être financés de cette façon grâce à plus de 1,5 millions d’euros récoltés auprès du grand public.

Les projets bénéficiant de ce partenariat

4 projets, issus des nombreuses candidatures de l’appel à projets 2017, ont été retenus par le conseil d’administration du Fonds de dotation QUALITEL pour participer à une campagne de crowdfunding avec Les Petites Pierres :

  • Mobil’Douche, avec un projet de camion sanitaire itinérant pour les personnes vivant dans la rue,
  • L’Ordre de Malte France pour la rénovation de sa péniche d’hébergement d’urgence basée sur la Seine à Paris,
  • Ikambere et son projet d’accueil de femmes migrantes atteintes du VIH, sans ressources et sans logement,
  • L’association ALC, qui offre un abri aux femmes victimes de la traite d’êtres humains, contraintes à la prostitution et au travail forcé.

A compter du lancement de leur campagne, campagnes qui débuteront entre fin 2017 et début 2018, ces 4 associations auront 90 jours maximum pour séduire le grand public et le convaincre de contribuer à leur projet. N’hésitez pas vous aussi à donner vie aux bonnes idées en apportant votre petite pierre : les petits ruisseaux font les grandes rivières !