Fin de la Solitaire URGO Le Figaro : 8e place pour NF Habitat

Pour la 2e année consécutive, NF Habitat participait à la Solitaire URGO Le Figaro. Vendredi 14 septembre, après 20 jours de course, Corentin Douguet termine 17e à la 4e étape, plaçant ainsi NF Habitat au 8e rang du classement général.

 

UN TOP 10 POUR NF HABITAT ET CORENTIN DOUGUET

En 2018, NF Habitat renforce son soutien aux sports de voile. Après la Transat AG2R, le bateau NF Habitat retrouvait la mer pour participer à la 49eédition de la Solitaire URGO Le Figaro. La marque de Certification NF Habitat – NF Habitat HQE renouvelait avec enthousiasme ce partenariat sportif qui lui permettait de concourir à nouveau avec Corentin Douguet et ainsi prolonger son engagement envers le skipper. Pour CERQUAL Qualitel Certification la voile reflète également les valeurs revendiquées par sa marque NF Habitat : respect de l’environnement, rigueur, progrès, performance.

Dimanche 26 août 2018, les 36 skippers s’élançaient depuis le Havre, direction Saint-Gilles-Croix-de-Vie en passant par Saint-Brieuc (1èreétape) et Ria de Muros-Noia (2eétape). La course s’est terminée, comme chaque édition, par un sprint de 24 heures au large de la Vendée et de la Charente autour de l’Île de Ré et de l’Île d’Yeu.

Un Top 10 sur la Solitaire c'est toujours un bon résultat

Corentin Douguet

Corentin et NF Habitat prennent la 8eplace du classement général ! Un top 10 bien mérité et qui prouve, après la performance sur la Transat AG2R, le professionnalisme du navigateur. C’est grâce à sa régularité que Corentin a pu rester dans le Top 10. Il visait un top 5, mais les problèmes d’algues rencontrés sur l’étape 1 l’ont empêché d’atteindre ce niveau.

BILAN DE CETTE SOLITAIRE AVEC NOTRE SKIPPER

A l'arrivée de la dernière étape, tu nous as dit que cette Solitaire était "étonnante", pourquoi ?
"Un Top 10 sur la Solitaire c'est toujours un bon résultat. Au final ma place de huitième reflète mieux ma performance que les résultats étape par étape (13è, 10è, 13è, 17è). Quelles que soient mes positions sur l'eau, j'ai toujours réussi à mettre de l'intensité, ne jamais rien lâcher, jusqu'au dernier bord entre l'île d'Yeu et Saint Gilles Croix de Vie où j'ai recollé les bateaux qui étaient devant moi. Je n'ai jamais accepté de donner un mètre, même quand les positions étaient acquises. Les quelques secondes encore gagnées là m'ont permis d'avoir cette huitième place."

Es-tu satisfait de ce résultat ?
"Avec un petit peu plus de réussite (un peu moins d'algues), j'aurais pu finir cinquième. Mais en revanche les quatre premiers qui ont enchainé les saisons sur le circuit Figaro dans des conditions optimales ces dernières années étaient un petit cran au-dessus... C'est le genre de résultat satisfaisant qui donne tout de même envie de recommencer en mettant tout en œuvre pour décrocher le titre."

Dans la vidéo de la quatrième étape on sent une pointe de nostalgie par rapport à ta dernière navigation en Figaro 2…

"Ce n'est pas de la nostalgie car j'ai toujours dit que ce bateau était un peu obsolète, et pas très fun. Il est tout à fait possible de faire un monotype qui soit fun, ce qui pourrait être le cas du Figaro 3. Mais au final le Figaro 2 a rempli son cahier des charges. On y a passé beaucoup de temps, j'ai fait des belles courses, j'ai plein de bons souvenirs sportifs et humains... Symboliquement le fait de changer de bateau fait que la page se tourne. Mais sans regrets !"

Et après ?
"Je sais que je suis capable de naviguer au plus haut niveau dans les années qui viennent, que ce soit sur le circuit Figaro ou sur d'autres supports..."