Association Qualitel, pour la qualité du logement

qualite-logement.orgConstruire, rénover pour vivre dans un logement de qualité

Air renouvelé en permanence

Un logement de qualité a été conçu et équipé de façon à ce que l’air intérieur puisse être renouvelé, mécaniquement ou naturellement, en permanence de manière à évacuer les polluants et l’excès d’humidité. L’aération et la ventilation d’un logement participent à la qualité de l’air intérieur. En particulier, le développement de moisissures dans un logement est source de pollution : le fait d’occuper un logement humide augmenterait de 30 à 50 % la fréquence des symptômes respiratoires, notamment asthmatiques.

Un système de ventilation efficace est d’autant plus important que le logement est très bien isolé, afin de préserver la santé des occupants et la pérennité du bâti. Il a pour fonction d’éliminer l’air vicié des pièces et locaux et de le renouveler par de l’air frais. Ventiler sert non seulement à évacuer la vapeur d’eau, issue de la respiration et des différentes activités, mais aussi la fumée de cigarette, les émanations des produits d'entretien, les poussières, les composés organiques volatils (COV), le gaz carbonique, les odeurs de cuisine … .
 
L’excès de vapeur d’eau non évacuée peut se condenser sur les parois froides et provoquer à terme des désordres tels que le décollement du papier peint, l’écaillage de la peinture, la dégradation des  isolants … jusqu’à l’apparition de moisissures.

Installer une VMC

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est la technique la plus répandue pour maintenir la qualité de l’air intérieur. L'installation d'une VMC permet de répondre à trois grands objectifs : contribuer à l'hygiène des locaux et au confort de leurs occupants, assurer le bon fonctionnement des appareils de combustion et préserver la pérennité du bâti en évitant condensations et moisissures. La solution technique choisie et son dimensionnement doivent présenter un équilibre entre renouvellement d'air et consommation d'énergie.

Installer une VMC hygroréglable

L'extraction et l'insufflation d'air sont régulées en fonction du taux d'humidité présent dans les pièces, mesuré par des capteurs intégrés aux entrées d’air et bouches d’extraction. Ces détecteurs d’humidité actionnent les bouches et entrées d’air en conséquence. Une VMC hygroréglable élimine ainsi les risques de condensation mais un débit d’air hygiénique doit être néanmoins maintenu pour évacuer les autres polluants (COV, particules, fumées, odeurs …) pouvant être présents dans l’air intérieur.